A la recherche de l'orbe pâle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la recherche de l'orbe pâle

Message par Septimus le Ven 28 Sep - 16:36

De retour à la maison, enfin ! Ça faisait maintenant un mois qu'il avait terminé sa mission avec les bandits en compagnie d'une belle brochette de gens plus étranges (et inquiétants pour certains) les uns que les autres. Ça faisait également trois semaines que son objet de torture c'était suicidé, ce qui avait faillit lui causer des problèmes au sein de la caravane marchande qu'il était sensé protéger jusqu'à la première grande ville humaine. En effet les marchands avaient été très mécontent de se retrouver avec un cadavre sur les bras car la plupart étaient assez superstitieux et un suicidé ne porte jamais chance aux autres en général. Cependant il s'en était tiré avec très peu de difficultés, se montrant tout simplement maussade à cause de sa perte qu'il pensait faire durer au moins jusqu'à la fin du voyage.

Il quitta donc la caravane une fois arrivé à destination et entreprit le voyage de deux jours pour rentrer chez lui seul, croisant un duo de brigands qui fini en sacrifice à Sarès, ce qui le retarda d'au moins trois jours puisque Septimus aimait bien finir ce qu'il avait commencé. Lorsqu'il passa enfin les portes de son village d'accueil, un grand sourire s'étala sur son visage bien que ses yeux restent froids. Faire bonne figure passait avant tout. La plupart des habitants le connaissaient car il était un habitué de la seule taverne des environs située dans un village voisin et surtout qu'il prenait bien soin de rendre service à tous et d'être aimable avec chacun des habitants. Personne ne pouvait soupçonner le si gentil et si agréable à vivre Septimus d'être un disciple de Sarès. Un de ses voisins, un vieillard à moitié sourd se l'interpella dès qu'il l'aperçu, lui servant un sourire édenté.

Il lui sourit en retour en s'imaginant lui arracher à mains nues les derniers chicots pourris qu'il lui restait.

-Septimus, mon p'tit ! J'suis b'en content d'te r'voir ! S'exclama-t-il.

-Monsieur Durhal, ravi de vous revoir également ! Que c'est-il passé pendant mon absence ?

Le vieil homme prit un air soudain grave et très sérieux, mais Septimus vit bien qu'il était ravi d'être le premier à lui donner les nouvelles du village et des alentours.

-Ben, d'puis qu't'es partit, y'a b'en un an maint'nant, y'a plein d'brigands et d'coupe-jarrets qui traînent dans l'coin ! Y z'ont terrorisés tout l'monde de dedans l'village...

-J'en ai croisé quelques uns en effet, mais rien qui ne me paraît bien difficile à arranger. J’essaierais de vous régler ça Monsieur Durhal.

Il s'apprêtait à prendre congé de son voisin lorsque celui-ci le rappela :

-T'es un bon p'tit gars Septimus ! Mais fait gaffe à toi ! Y'a des bruits qui courent à la taverne comme quoi y'aurait une bête, une énorme bête à gueule de loup qui décim'rait ces sal'tés d'brigands à coup d'épée !

Septimus se figea. Les énormes bêtes à tête de loup qui décimaient les brigands à coup d'épée ne couraient pas les rues. Il était même probable qu'il n'y en ai qu'un seul dans tout Kailan, hors cette bête là n'était pas du tout une bête et il avait fait partit de son équipe de chasse à l'homme il y avait un peu plus d'un mois à présent. Il se tourna lentement vers le vieil homme toujours avec son faux sourire et lui répondit, l'air mi-amusé mi-incrédule.

-Une énorme bête à gueule de loup ? Vous avez encore fait boire Rorik ! Je compte passer à la taverne ce soir de toute façon, je me renseignerais. Il n'y a pas à s'en faire je pense, bonne soirée monsieur !

Puis il s'éloigna de lui et rejoignit sa maison en se demandant ce que Rynku (si c'était lui) pouvait bien faire dans les environs. Sa maison était bien évidement devenu poussiéreuse après un an d'inoccupation et il ne fut même pas étonné de voir une souris lui filer entre les bottes, simplement soucieux de savoir ce qu'elle avait bien pu grignoter. Mais il avait autre chose à faire que de s'inquiéter de sa maison pour le moment. Il déposa son sac de voyage sur un meuble à côté de sa porte, conservant tout de même sa hache au cas où et s'en fut à nouveau.

Juste une route à parcourir pour rejoindre la taverne qui avait l'air un peu moins délabrée qu'à l'ordinaire, le tavernier aurait-il enfin fait payer ses clients en travaux d'intérêts généraux ? En entrant dans l'auberge, Septimus fut accueillit par nombre de ses habituels camarades de beuverie qui voulurent tous lui offrir un verre. Parmi se trouvait bien entendu Rorik, l'ivrogne que tout le monde aimait et quelques lourdauds des villages voisins, il resta un petit moment avec eux qui lui annoncèrent tous la même chose : à savoir que les bandits étaient de plus en plus nombreux mais que plusieurs témoins avaient vu une bête à tête de loup et brandissant une épée en décimer plus d'un. Ensuite ils lui indiquèrent un étranger, un nouveau apparemment qui ne se mêlait pas aux autres et à qui le tenant de l'auberge était en train de parler.

Gardant un air neutre et une main sur son couteau fraîchement acquis, Septimus s'approcha de l'inconnu, assit seul à une table faisant face à l'entrée qui avait gardé sa capuche relevée sur son visage.

-Alors Lucian, encore à embêter les nouveaux ?

L'aubergiste se redressa pour lui faire face et un grand sourire lui étira les lèvres.

-Septimus ! S'écria-t-il en lui donnant l'accolade. Je suis heureux de te revoir en un seul morceau ! T'as beaucoup manqué aux gars tu sais ? Encore hier Rorik râlait parce qu'il n'avait plus personne pour le traîner chez lui après avoir bu.

Septimus éclata de rire en lui retournant le compliment.

-Je disais à ce monsieur là, que c'était rare de voir des étrangers comme lui sur les routes avec tout ces bandits et cette bête qui rôde...

Septimus darda un regard sur l'homme encapuchonné. On ne distinguait rien de ses traits mais il semblait vouloir intervenir.
avatar
Septimus
Nouveau venu

Messages : 17
Pièces : 4362
Réputation : 2
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Age: 32
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de l'orbe pâle

Message par Rynku le Dim 30 Sep - 16:42

Rynku avait arrêté de compter les jours depuis qu’il avait quitté les terres des elfes pour celle des Hommes. Ces dernières offraient beaucoup moins de gibier mais plus de vauriens à corriger, si bien que la rumeur d’une bête a tête de loup massacrant bandits et voleurs se répandit au oreilles des plus hautes instances de l’empire comme a celle des plus modestes paysans en passant par les chefs de la rébellion.
Le lycanth commençait à fatiguer, les nuits se faisaient de plus en plus dur et la faim de plus en plus harassante.

Epuiser et affamé il décida de se rendre au prochain village et d’y prendre un lit confortable et repas chaud, il avait amasser un certain pécule en corrigent des coupes jarrets. A l’approche d’un petit village il ajusta son capuchon de manière ace que personne ne puisse distinguer ses traits, il entra dans l’auberge, s’assit a une table, commanda un repas, loua une chambre et le tenancier entama la discutions« Sa fait longtemps qu’on avait vu de voyageur comme vous avec la guerre et les bandit. Remarquez avec une épée comme celle-ci même les paladins doivent trembler »

-Elle ne m’a jamais fait défaut lui répondit le chevalier dites moi vous devez connaître certaine rumeur

-Eh bien y’a toujours la guerre civile entre la rébellion et l’empire, et y’a ces bandit qui nous attaque tous les jours


-Et personne ne fait rien repris le chevalier surpris et outré


-l’empereur se fiche de villages comme le notre et le camp de la rébellion est bien trop loin, personne ne peut se permettre le voyage, entre les impôts et les bandits. Et il y a ces rumeurs…


-Quelles rumeurs ?


-Une bête décimerait les brigands


Le chevalier sourit a l’idée d’être connu. Soudainement un homme entra et s’écria :«Alors Lucian, encore à embêter les nouveaux ? »

Rynku reconnu la voix comme celle d’une homme qui l’avait aidé dans d’anciennes ruines. Une fois les retrouvailles de Septimus terminer le chevalier lâcha : -« J’irait au camps de la rébellion pour vous si vous accepter mon aide. Quoiqu’il en soit je reprendrait la route demains avant l’aube »


Sur ces mot il monta à sa chambre
avatar
Rynku
Joueur

Messages : 86
Pièces : 4767
Réputation : 2
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Alignement: Bon
Age: 32
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur http://erillithwar.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de l'orbe pâle

Message par Ojukashi le Sam 6 Oct - 15:24

Il y a environ un mois:

Le soleil se levait doucement dans le ciel, le tertre était derrière moi. Tout ce que j'avais appris sur le sorcier remuait encore dans ma tête. A ma droite, Lepiquant avançait tout en s'étirant, à ma gauche se trouvait quelques arbres. Rien de bien excitant, mais après la journée que nous venions de vivre, cela ne me dérangeait point. Il nous fallait effectuer trois missions: retrouver le barde errant, retrouver Rynku et enfin rattraper le fugitif ou alors mettre la main sur l'orbe avant lui... Tout ceci s'annonçait encore très facile. L'Assassin me barra le chemin d'un bras, ce qui eu pour effet de me ramener à la réalité. Devant lui, un nuage rose se formait sur le chemin, où une masse informe prenait peu à peu consistance. Dans un fracas, un coffre tomba sur le sol, entouré d'une aura magique palpable. Qu'étais-ce ? Je n'osais pas bouger, tandis que Lepiquant ouvrit l'objet sans émoi avant de se retourner:

-"On dirait que la danseuse a été plus rapide que nous! Il nous a fait une livraison de récompense! Il est pas radin en plus!"

Il agita de la main une bourse semblant plutôt rempli, il plongea dans le coffre pour récupérer d'autres objets, je le regardais faire, abasourdie. Quelle sorte de musicien était ce barde? Une sorte de demi-dieu ou avatar sans doute. L'Homme sorti du coffre, avec un regard satisfait, une longue lame accrochée à un gantelet ainsi qu'une cape de facture impressionnante. Je gagna à mon tour le coffre, et découvris qu'il y avait une section pour chacun des aventuriers ayant arrêtés les bandits. Dans les objets m'étant destinée, une lame courte inscrite de runes étranges ainsi qu'une lettre.

"Votre passé reste un mystère à vos yeux, sachez néanmoins que vous n'êtes pas de Kailan. Je ne pourrais vous en dire plus, recherchez vous-même votre histoire afin d'appréhender votre futur."

Dans les plaines humaines, près d'un village

-"Encore des bandits... Ils n'apprendront jamais!"
-"Je ne dis jamais non à un peu d'exercice"

Lepiquant acheva de fouiller les cadavres des malandrins qui venait de nous attaquer. Depuis près d'un mois nous étions sur les traces de Rynku et Septimus afin de reformer une coalition d'êtres capable d'arrêter les projets d'un mage fou. Des rumeurs faisaient état d'un être semi-loup qui anéantirait tout les adversaires osant le provoquer, ou tout du moins les larrons. Depuis plus d'un mois l'Assassin me portait chaque jour compagnie. Bien qu'il était parfois accommodant, il n'en resta pas moins un fantastique compagnon valeureux. Nous faisions route vers un petit village, afin de faire escale pour la nuit. Je rangeai Ryn'yan, la lame lunaire dont m'avait fait don le Barde Errant. Cette dernière avait l'étonnante capacité de me permettre de canaliser ma magie et de l'utiliser pour alimenter ses antiques runes, décuplant ainsi ma puissance d'attaque. Mais ce pouvoir était limité, les écritures runiques avaient besoin de repos pour fonctionner, il me resta ma boule d’énergie pour me battre.

Après une heure de marche, nous arrivâmes face à une auberge nommée "Le Tonneau Percé - Taverne et Auberge de qualité". J'ouvris donc la porte, avec l'angoisse habituelle d'attirer les regards à cause de mon apparence, mais ma froideur devrait réussir à contenir la peur d'autrui. Seul Lepiquant avait ma confiance en ces temps de recherches. L'établissement semblait de bonne qualité dans l'ensemble, l'aubergiste était un homme dans la force de l'âge qui tourna son regard vers les nouveaux venus, en même temps que nombres des consommateurs habituels. Leurs regards me transpercèrent, mais je tentai ne ne rien laisser transparaître. Mon compagnon darda l'assemblée et dit:

-"Elle est bizarre, c'est vrai. Mais elle est possède une âme comme nous tous. Cette femme n'est pas un démon, elle serait même l'inverse!"

Les ivrognes chuchotaient des choses en nous dévisageant, mais mon esprit était préoccupé par ce qu'il venait de voir: dans l'escalier, L'Homme-Loup se retournait et m'observait, dans un coin de la salle, Septimus nous salua d'un signe des doigts.

Ojukashi
Novice

Messages : 48
Pièces : 4402
Réputation : 4
Date d'inscription : 17/05/2012

Feuille de personnage
Alignement: Bon
Age: 18
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de l'orbe pâle

Message par Lepiquant le Mer 10 Oct - 18:51

Il y a environ 1 mois :

Apres avoir battu l'autre sous fifre du sorcier , je marchais en m'etirant en suivant la sortie du tertre
Ojukashi etait encore en traiin de marmonner quelques mots sur ce qu'ell avait appris sur le sorcier mais il fallait faire des choses avant : retrouver les autres qui s'etait en allé
Soudain un coffre apparut , je stoppa avec mon bras la renarde en pleine reflexion , un nuage rose epais avec un coffre bizarre , je m'empressai alors de l'ouvrir , l'autre bete a queues n'osait pas bouger , elle etait bouche bée je me retrouna vers elle et lui lança :

-"On dirait que la danseuse a été plus rapide que nous! Il nous a fait une livraison de récompense! Il est pas radin en plus!" 

Il y avait une belle bourse , un objet magique en forme de dague , surmeent pour l'autre, mais surtout : un beau gantss avec un lame accrochée en fer forgé et une cape de fracture a m'en faire sauter la tete , ce fut magnifique , c'etait tout ce qui me manquait a mon attirail , Ojukashi prit un lettre avec un mot du barde sur son passé je crois .

Dans les plaines humaines, près d'un village :
-"Encore des bandits... Ils n'apprendront jamais!"

-"Je ne dis jamais non à un peu d'exercice"

Ces imbecile ne comprendront jamais que : un bonhomme a moitié pas fini dans sa tete, accompagné d'un renard humanoide a 9 queues ne feraient pas bon menage en combat
Ils finiront bien par piger un de ces quatres ; ca faisait un mois que on essayer de chercher les deux autres zigotos pour cherche ce fameux mages mysterieux , il paraitrait que un homme-loup se baladait dans le coin ou nous etions avec un type bizzare qui se baladait et faisait des rites un peu hors du commun , pas de doute , c'etait eux .

On est arrivé dans une taverne , une heure plus tard , la renarde poussa la porte avec toujours cette peur du regard des autres , certes , une femme avec neuf queues au derriere ne passe pas inaperçu, mais en etant toujours aussi froide avec la population , elle arrivait a la contenir , pour en remettre une couche et la taquiner un peu , je criai alors :

-"Elle est bizarre, c'est vrai. Mais elle est possède une âme comme nous tous. Cette femme n'est pas un démon, elle serait même l'inverse!

Elle devait me hair , j'etais tranquille en train de rentrer lorsque je vis et reconnu Septimus nous faire signe de la main , j'avais remarqué un homme qui montait dans les escaliers, je dis alors a travers la salle a mon ami :

"Ah ! Ben enfin de la compagnie masculine , ca fait du bien de temps en temps !"


Et je me suis assis a sa table
avatar
Lepiquant
Novice

Messages : 21
Pièces : 4333
Réputation : 1
Date d'inscription : 19/05/2012

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Age: 25
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de l'orbe pâle

Message par Septimus le Lun 22 Oct - 19:50

Avec l'air de ne pas vouloir s’appesantir plus sur le sujet, l'inconnu déclara qu'il irait au camps de la rébellion le lendemain dès l'aube pour leur demander de venir en aide aux habitants de ce patelin paumé et des environs tout aussi paumés et Septimus y vit une façon d'accroître encore sa popularité et la confiance que les habitants des lieux lui portait. Il allait faire une annonce lorsque les deux personnes que Septimus avait le moins envie de voir traîner à proximité de chez lui passèrent les portes de l'auberge, à savoir notre chère et très estimée Ojukashi accompagnée de son fidèle psychopathe dont il ne connaissait toujours pas le nom et qui semblait la suivre partout où elle allait.

Les clients de l'auberge, lorsqu'ils la virent, cessèrent immédiatement leur conversation première et lui jetèrent des regards noirs tout en chuchotant entre eux sur son apparence. Ils étaient en pleine campagne après tout, ici les gens étaient superstitieux et tout ce qui touchait à la magie ou sortait un peu de l'ordinaire les rendait nerveux. Le psychopathe tenta de rétablir le calme en la défendant (plutôt mal d'ailleurs) devant l'assistance.

"Elle est bizarre, c'est vrai. Mais elle est possède une âme comme nous tous. Cette femme n'est pas un démon, elle serait même l'inverse!"

Les chuchotements ne faiblir même pas, s'intensifiant pour devenir un grondement sourd, Septimus décida alors qu'il était temps de détourner l'attention d'une meilleure manière. D'un bond il sauta sur une table, une chope de bière à la main et réclama l'attention en tapant du pied sur son nouveau support. Une fois que tous les regards des curieux et de ses amis tournés vers lui, il lança, le regard brillant et un sourire rayonnant affiché sur le visage :

- Très chers amis, il me semble que nous avons deux événements devant lesquels nous réjouir ce soir ! Premièrement, mon retour du territoire de ces maudits mangeurs de salade que sont les elfes !

Tous les clients tapèrent du poing sur la table en criant leur contentement et lui souhaitant un bon retour, élargissant son sourire un peu plus.

- Et la deuxième raison est que dès demain j'irais réclamer de l'aide à la rébellion pour vous débarrasser de ces maudits bandits qui nous polluent nos plaines et nos routes ! Donc pour fêter ça, TOURNEE GENERALE sur mon compte !

Alors qu'il lançait sa bourse pleine à l'aubergiste, des rugissements de joies se firent entendre, tous avaient oubliés les neufs queues de la femme renarde tandis que le psychopathe s'approchait de sa table en disant :

- "Ah ! Ben enfin de la compagnie masculine , ça fait du bien de temps en temps !"


Septimus lui sourit, ils devaient sûrement avoir beaucoup à lui raconter même si il s'en fichait complètement. Il était absolument hors de question qu'il leur montre sa maison et souhaitait qu'ils partent le plus loin et le plus vite possible. Cependant il avait apprit depuis longtemps à dissimuler ce qu'il pensait et donc c'est juste le visage d'un soldat heureux de revoir ses compagnons d'arme que les deux magiciens purent apercevoir sur ses traits. si ils ne leur avaient pas donné son adresse c'est qu'il y avait une raison bon sang! ces types n'avaient rien à faire ici.
avatar
Septimus
Nouveau venu

Messages : 17
Pièces : 4362
Réputation : 2
Date d'inscription : 26/05/2012

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Age: 32
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de l'orbe pâle

Message par Rynku le Mar 30 Oct - 21:42

Avant qu'il put atteindre sa chambre Ojukashi et Lepiquant venait de faire leurs entrer.Le chevalier vit dans les yeux de la jeune fille qu'elle l'avait reconnu, d'un geste discret il lui demanda de garder le silence. Il monta à sa chambre, à peine il eu fermé la porte qu'il entendit Septimus hurler:
"TOURNÉE GÉNÉRALE" suivi des cris de joie et des chants des buveurs très illustres présent en bas.

La chambre était meublé simplement: un lit, une commode vide, une petite chaise et une bibliothèque presque vide. C'était bien plus qu'il en demandait. Il prit un des livres et commença sa lecture: l'ouvrage était titré: "Voyages en terres lointaines par Karima. Une note de l’éditeur pressentait tout le contenu du livre comme purement imaginaire, cependant un passage retint l’attention du Lyncanth.
"Au delà l'océan se trouve une contré bien plus vaste que Kailan, il y vit des peuple fort étranges.
Comme les lycanths ,une race d’êtres mi-loup et mi-Homme qui adorent la Lune comme une déesse mère."

Cela le surpris au plus haut point, de mémoire jamais son pays n’eut aucun contacte avec Kailan. Si telle avait été le cas d'aucuns ne l'avait prévenu.

Il ouvrit la seul fenêtre de la chambre pour profiter de la fraicheur de l'air nocturne et réfléchir à ce qu'il savait sur l'île se qui se limitait aux routes qu'il avait parcourut et aux bandits qu'il avait occis
"Pas grand chose en somme" conclut il.

Contrairement à ce que Rynku a avait espéré son sommeil fut agité par un horrible cauchemar:
Le chevalier se trouva dans village à la merci des flammes, partout le sol était jonché de cadavre et il était là...Scneizel était. L'homme masquer au manteau rouge se tenait devant le lycanth les pieds dans un charnier, toisant Rynku d'un regard meurtrier et exultant d'un rire mauvais.

Finalement le chevalier de réveilla brusquement à l'aube. Il réajustas son capuchon, une fois de plus , pour qu'on ne puisse distinguer son visage,il prit son épée et sorti de l'auberge, le parton lui donna un sac de vivre et lui souhaita bonne chance.
Des chevaux avait été préparés pour l’occasion, il attendit quelque minutes ses anciens compagnons, si toute fois il avait décidés à se joindre a lui


avatar
Rynku
Joueur

Messages : 86
Pièces : 4767
Réputation : 2
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Alignement: Bon
Age: 32
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur http://erillithwar.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de l'orbe pâle

Message par Ojukashi le Dim 18 Nov - 20:02

Je n'y croyais pas... Je venais seulement de retrouver Septimus et Rynku qu'ils voulaient déjà partir. Hier soir, le chevalier m'avait commandé le silence sans se retourner. Le mercenaire nous avait clairement fait comprendre que nous n'étions pas les bienvenues. L'aubergiste avait accepté de nous donné une chambre, que je partageai s avec l’assassin. Une nuit mouvementée sans songe et sans joie, les bras des Brumes me rejetaient ce soir.

Le lendemain matin, lorsque que je m'éveillai, Lepiquant avait déjà disparu. L'aube pointait a l'horizon, la brume du matin volait au dessus des champs, annonçant le froid mordant. Lasse, je m'étirai et gagnai le rez-de-chaussé. J'eus à peine posée le pied sur le parquet que le patron m'interpella:

-"Mademoiselle, le guerrier hybride m'a demandé de vous faire savoir qu'il vous attendait aux écuries si vous souhaitez vous joindre à lui."
-"Merci bien. Voici le payement pour la chambre."
-"Ce n'est pas la peine, votre ami à déjà réglé..."
-"Rynku... Rynku a payé la note?" Répondis-je, surprise
-"C'est son nom ? Tout ce que je sais, c'est qu'il marmonnait tout seul dans sa capuche des trucs bizarres..."

Il s'agissait donc de Lepiquant, pourquoi avait-il payé la note et disparu ainsi ? Qu'importe, il devait être avec le chevalier. Je sortis donc aux écuries, il était entrain de vérifier une monture, un sourire déchiqueta son visage lorsqu'il m'aperçut et me fit signe de m'approcher. Il m'expliqua qu'il souhaitait aller voir la Rébellion pour demander de l'aide pour ce village, puis partir à la recherche de Scneizel pour le mettre hors d'état de nuire. Il m’incombait de choisir si je souhaitais le suivre ou de faire mon chemin propre. Tandis que je réfléchissais, un visage connu apparu à nos cotés.

Ojukashi
Novice

Messages : 48
Pièces : 4402
Réputation : 4
Date d'inscription : 17/05/2012

Feuille de personnage
Alignement: Bon
Age: 18
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de l'orbe pâle

Message par Lepiquant le Mar 20 Nov - 20:04

J'avais plutot bien dormi, c'etait une nuit sans agitation et sans désagrement ,
certes , j'avais passé une bonne soirée et je fus un peu sou , mais je me suis reveillé sans trop de probleme , je saluai le tavernier ,toujours a son comptoir
tel que je l'ai laisse hier soir avant de me coucher , je payai la note puis je sorti faire une petite ballade , le temps que l'autre se reveille.


Cela avait beau etre une petit village , c'etait un joli village ,il commencait a se reveiller ,je me baladait tranquillement lorsque je vis quelque chose dans une petite ruelle , je m'avançais doucement car je vis une chose brillait lorsque deux individus en noir tomberent sur moi , armes dégainées ,pretes a etre utiliser :

Roh la la , c'est pas ma journée

Ils me lancerent deux couteaux qui me firent des coupures sur le bras gauche, pas trop profonde heureusement , Je bloqua leur second lancer puis fit une foulée de l'ombre sur l'un des deux et mis un violent coup de tete de facon a l'assomer ou au moins , a le destabiliser , il tomba a terre , desorienté , il ne put rien faire pendant une dizaine de seconde , le second homme en noir essaya de me trancher la jambe , coup que j'arrivai a esquiver de justesse et il tenta alors d'utiliser les poings ,je pris un coup de poing dans la figure , je fus un peu sous le choc , ce qui me mis le nerfs a bloc , je passa derriere lui en esquivant un second coup et trancha son ligament au niveau du genou avec ma lame , Il tomba a terre ,immobile et prit de douleur .

Le premier homme en noir se releva et vit son partenaire mourir de sang froid , le voyant ainsi, Je demandai a l'ombre de me preter un peu d'energie , je fonca sur lui , le prit au torse , le souleva et il me vit me transformer ,membre par membre , tetanisé il me dit :

Mais ..... Qui est tu pour etre a ce point recherché ?
- J'en sais trop rien vois tu . Juste une seule chose , je suis un gars .....Qui n'aime pas........ . Se faire AGRESSER par de vulgaires MICROBES !

Je coupa finement la jugulaire et le laissa saigner jusqu'a ce que mort s'en suive .

Je fouilla leur depouille et je trouvai un papier avec pour mot d'ordre

Reduisez ces vermines en chair a paté , ils se trouvent pres du Tonneau percé , 2000 pieces d'or vous seront remis pour cette mise a mort

Scneizel

Donc je sus que maintenant , on avait des assassins au trousse

Apres ce combat contre ces mouches , je passa chez le medecin le plus proche pour panser mes blessures ,je retourna donc a l'auberge ou j'apercut la renarde reflechissant a cote de l'ecurie , la voyant reflechir , ce qui m'etonnai fortement , je lui fit signe de la main , elle fut choqué sur le fait que j'avais du sang sur les mains.
avatar
Lepiquant
Novice

Messages : 21
Pièces : 4333
Réputation : 1
Date d'inscription : 19/05/2012

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Age: 25
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de l'orbe pâle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum